Connu sous le nom de PEL, le Plan d’Épargne Logement est un processus mis en place pour permettre au particulier d’avoir leur propre bien immobilier grâce à l’épargne de quelques centimes. Que faut-il savoir sur le PEL ? Lisez cet article pour vous renseigner.

Les conditions requises pour bénéficier du PEL

Pour être éligible au Plan d’Épargne Logement, le particulier doit être un résident français. Comme au cours de certains jeux les règles instaurées dans le jeu changent, l’avantage et la fiscalité établis dans le PEL sont aussi renouvelables. Dans ce programme, le critère d’âge ne frappe aucun de ses participants, il prend en compte donc les moins et plus de 18 ans. Mais attention, à ne pas en abuser puisqu’il peut engendrer des soucis à la longue. Un individu a droit à un seul PEL. Pensez en même temps à comment réduire à un votre PEL si vous en avez plusieurs. Mais ne confondez pas le Programme d’Épargne Logement dénommé "PEL" au Compte d’Épargne Logement dénommé "CEL".

Différence entre PEL et CEL

Certes, le plan d’épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL) sont tous deux des produits d’épargne. Ils peuvent aider le particulier qui en possède à acquérir un prêt conséquent ou une prime d’État pour pouvoir acheter ou effectuer des travaux sur un bien immobilier. Mais ils ont tout de même des différences. Lesquels ?
Le PEL est mieux rémunéré que le CEL. Néanmoins, le PEL doit être alimenté régulièrement pendant 4 bonnes années au détriment du CEL. Avant le 4e anniversaire de PEL il est admissible d’opérer des retraits à tout moment, mais attention, aucun retrait partiel n’est toléré.
Cependant, si vous disposez d’un CEL, vous n’êtes pas obligé d’épargner régulièrement dans votre compte CEL comme celui du PEL. Mais ça ne manque pas de répercussions, votre argent est moins rémunéré que celui du PEL annoncé un peu plus haut, elle évolue également en fonction des années qui passent.

Les droits de PEL sont-ils transmissibles ?

Eh bien oui ! Elles sont transmissibles. Généralement, à la mort du souscripteur, la banque clôture très souvent le PEL, mais il y a possibilité de l’hériter. Mais pour que ledit héritier soit titulaire du compte, il faudrait qu’il remplisse un certain nombre de critères. Tout d’abord, l’héritier a 4 mois pour accepter d’être titulaire du PEL. Chaque héritier à droit de choisir d’être titulaire ou non.

By